All posts tagged: technique non courante

Vous faites un métier de technique non courante et vous avez du mal à vous assurer ?

Lors de la pratique de votre métier, il est possible que les assureurs refusent de vous assurer, surtout si votre métier utilise des techniques non courantes.

Par contre, l’assurance décennale est nécessaire pour que la construction se fasse. Mais avant, vous devez savoir faire la différence entre techniques courantes et non courantes.

Quels sont les métiers de technique non courante ?

technique non courante

Pour déterminer si vos techniques de construction sont courantes ou non, il y a des critères particuliers. Vos techniques sont jugés courantes si :

  • Votre procédé est homologué par une norme française ou européenne (NF, DTU, NF-EN)
  • Votre méthode concorde avec les règlements de la Commission Prévention Produits (C2P)
  • Vos travaux de construction sont approuvés par un ATE (Agrément Technique Européen), un ATec (Avis Technique) et aussi par la C2P ou vous avez un DTA (Document Technique d’Application).

Tous les métiers de construction qui n’ont pas ces critères sont donc considérés comme des professions de technique non courante.

Pourquoi les compagnies hésitent-elles à vous couvrir ?

Dans le cas d’un métier de technique non courante, il y a de nombreuses étapes que vous devrez passer avant d’avoir une assurance.

Les compagnies présentent certaines hésitations face à ce genre de situation, car cela demande plus de travail et d’effort de la part des agents des assurances. Par exemple, en cas de dommage, le montant de garantie doit être calculé au cas par cas.

Cross Courtage vous aide dans tous les cas.

technique non couranteSi vous êtes un constructeur qui use de technique non courante, vous devez au préalable obtenir l’accord de l’assureur. Ce qui est le souci d’ailleurs. Heureusement, l’agence Cross Courtage est présente pour trouver une solution.

En effet, l’agence peut résoudre tous problèmes d’assurance grâce à son expérience dans le domaine de plus de 20 ans. Ensuite, vous devrez présenter une déclaration de travaux de technique non courante. Il est préférable que vous le faite avant le début de la construction.

Pour ce faire, vous n’avez qu’à nous demander votre devis gratuitement. Et si cet article vous a éclairé, merci de le noter avec un avis.

Nos appréciations
Our Reader Score
[Total: 0 Average: 0]
No comments
esadminVous faites un métier de technique non courante et vous avez du mal à vous assurer ?
Lire la suite...